Anthropologie des formes urbaine

 



« Tout changement de taille et d’échelle dans la croissance engendre une mutation de la forme avec la définition d’une nouvelle grammaire urbaine. »


La forme urbaine complexe résulte des interrelations systémiques de cinq registres de forme (tissu, tracé, paysage, forme sociale, forme bioclimatique) dotés d’un sens spécifique. A contrario de l’approche morphogénétique qui met l’accent sur la continuité dans l’évolution de la forme urbaine, des discontinuités scandent les grandes périodes morphologiques et historiques. Ces discontinuités sont étudiées avec la « méthode ideal-typique (1)» de Weber, telle qu’il l’a appliquée à l’analyse de la ville, et avec la notion de « coupure épistémique (2)» de Foucault, qui rejette le développement linéaire du savoir.
Ces discontinuités sont illustrées ici avec le cas « Uecht », à partir d’une périodisation morphologique : ville antique, ville préindustrielle (médiévale et classique), ville industrielle et moderne, enfin ville postindustrielle.






(1)Le terme idéal dans idéal-type renvoie à une idée abstraite et simplifiée, qui correspond en principe à un ensemble de phénomènes réels, sujets d'étude (et non au concept de perfection) : il agissait pour Weber d'indiquer des traits principaux qui aident à penser le sujet. Le terme type quant à lui renvoie à l'idée de typique. Pour Weber, l'usage d'un idéal-type permet de dresser un « tableau de pensée homogène » qui n'a pas pour finalité de retranscrire la réalité : c'est seulement un guide dans la construction des hypothèses.



(2)La rupture épistémologique désigne, dans l’approche de la connaissance, le passage qui permet de connaître réellement en rejetant certaines connaissances antérieures qu’il serait nécessaire de détruire pour que se révèle la connaissance nouvelle. Dans cette perspective, l’obstacle épistémologique que peut constituer le savoir du passé, bien que naturel, ainsi que le « sens commun », devraient être franchis afin qu'une « vraie science » apparaisse.





Texte initial du livre de Albert Levi « Formes urbaines et significations : revisiter la morphologie urbaine » librement adapté par mes soins pour « Uecht 2017 »































Lanterne Magique
23, Avenue Pasteur
L-2311 Luxembourg

joelnepper@wetplate.lu